Imprimer cette page

Vous n’avez rien à vendre et l’Entreprise rien à acheter. Le Consultant va chercher à valider, avec vous, l’intérêt partagé des deux parties à collaborer ensemble dans le cadre de la mission en référence. Si l’adéquation ne fait pas l’évidence, personne n’aura perdu son temps puisque vous aurez alors fait connaissance, éléments importants d’efficacité dans le cadre d’une future mission où vous auriez plus votre place.

 

Arrivez  quelques minutes avant (et prévenez, même si vous pensez avoir que quelques minutes de retard).


■ Evitez de devoir vous trouver des excuses pour expliquer une tenue non « classique ».

 

■ Vous êtes concentré. Que cela ne vous empêche pas d’être souriant, attentif et naturel. On n’a qu’une chance de faire une bonne première impression !

 

■ Ayez votre CV pendant l’entretien.

 

■ Ecoutez vraiment les questions qui vous sont posées et répondez-y par des phrases courtes, avec des mots simples (attention au « jargon » et aux anglicismes censés donner de l’importance : ils produisent l’inverse).

 

■ Soyez maître de vous et sincère dans vos réponses. Privilégiez le fond, votre projet.

 

■ Posez, sans être gêné de le faire, vos questions sur l’entreprise (sa stratégie, ses produits, sa vision, …). Evitez à ce stade la valeur du ticket resto, la couverture de la mutuelle et nombre de jours RTT !


■ Si vous avez mis « courant » ou « bilingue » pour une langue dans votre C.V., ne décevez pas.

 

■ Ayez disponibles des noms et téléphones de personnes que le Consultant pourra joindre pour « prise de référence ».


■ Convenez avec le Consultant des étapes suivantes et de leur chronologie.

L'entretien